CHONDRICHTHYENS, Les grands groupes de chondrichthyens actuels et leurs relations de parenté

CHONDRICHTHYENS, Les grands groupes de – …

Les grands groupes de chondrichthyens actuels et leurs relations de parenté La majorité des chondrichthyens actuels sont des élasmobranches, qui comptent 813 espèces. Les autres sont des chimaeroïdes, qui ne comptent que 33 espèces.

CHONDRICHTHYENS – Encyclopædia Universalis

Chondrichthyens actuels. A, relations phylogénétiques entre les trois grands groupes de chondrichthyens actuels : requins (galéomorphes et squalomorphes), batomorphes (torpilles, poissons-scies et raies) et chimaeroïdes (chimères).

Le Dévonien : Les vertébrés et les invertébrés

La lamproie est l’un des seuls survivants actuels, avec les myxines, du groupe jadis très diversifié des poissons sans mâchoires. Les nombreux petits crochets qui ornent sa bouche circulaire lui permettent de se fixer à ses hôtes. On classe les gnathostomes en cinq grands groupes: les chondrichthyens (poissons cartilagineux comme les

Les poissons : une diversité née de la terre | Pour la …

Cependant, les représentants de ces grands groupes différaient de ceux que l’on connaît maintenant, en particulier au sein des chondrichthyens et des actinoptérygiens dont l’évolution est rapide.

CHONDRICHTHYENS – …

Comme leur nom l’indique (du grec 﨑礼益嗀福礼﨟, cartilage, et 晴’ 﨑羽﨟, 羽礼﨟, poisson) les Chondrichthyens sont des Poissons caractérisés d’abord par la quasi absence de tissu osseux dans leur squelette interne, entièrement formé de …

[PDF]

L’ÉVOLUTION DES CHONDRICHTYENS – aquarium …

Les relations de parenté des placodermes sont encore débattues : ils seraient soit les plus primitifs des vertébrés à Les requins et leurs parents, les raies et les chimères, sont encore appelés « poissons cartilagineux », de passereaux et de rongeurs. Les chondrichthyens actuels ne nous offrent que les

Gnathostomata (classification phylogénétique) — …

Cette page a pour objet de présenter un arbre phylogénétique des Gnathostomata (Gnathostomes, ou Vertébrés à mâchoires), c’est-à-dire un cladogramme mettant en lumière les relations de parenté existant entre leurs différents groupes (ou taxa), telles que les dernières analyses reconnues les proposent. Ce n’est qu’une possibilité, et les principaux débats qui subsistent au sein de

Arbre phylogénétique ·

1. Le cerveau, un outil de phylogénie. — Site des

Terminale S : « L’établissement de relations de parenté entre les vertébrés actuels s’effectue par comparaison de caractères homologues (embryonnaires, morphologiques, anatomiques et moléculaires).